Category Archives: Bien-être

20Nov/16

Merci pour la leçon

On a l’impression que certaines épreuves sont des initiations, des rites obligatoires pour s’élever. Aussi dures soient-elles, en émerger apporte une valeur inestimable à la vie. La mue ne se fait certes pas sans douleur. Mais à voir la beauté, la force qu’on y gagne, le jeu en vaut la chandelle.

Que le temps passe. Combien de jours m’éloignent de toi ? Beaucoup ? Il y a longtemps que je ne les ai plus comptés. Combien d’heures loin de notre passion confuse. Je me souviens de celles où j’ai pleuré, celles où j’ai tout cassé, celles où je voulais mourir. Je m’en souviens et j’en ris.

Je suis reconnaissante de m’être finalement trouvée, de m’aimer, « à cause de » toi. En quelque sorte, je te le dois. Je n’irais pas jusqu’à dire grâce à toi. C’est grâce à moi. Tu as su me mettre le dos au mur. Une fois, au pied du mur, je n’ai eu d’autre choix que de l’escalader, d’apprendre à m’aimer. J’ai dû mettre « mon cœur » à l’étrier, ma survie en dépendait.

Je n’espérerai plus l’onction dans le regard vide des autres, je n’irai plus le cœur meurtri mendier une reconnaissance aussi futile que périssable, je ne me construirai plus au gré des envies d’autrui, je n’essaierai plus d’être à l’image de ce qu’on attend de moi. Je me contente désormais d’être moi, celle que j’aime, celle que je préfère, celle que j’ai choisie.

Quand on se décrit l’amour que l’on voudrait vivre, certains se focalisent sur les caractéristiques de l’être aimé, d’autres voient la manière dont ils envisagent leur relation d’amour. Dans tous les cas, d’une personne à l’autre, nos attentes diffèrent. On n’a pas la même manière de vouloir être aimée.

Par contre, il serait intéressant de savoir par quel procédé, chacun élabore ses critères. Par son vécu, de manière fortuite, l’astrologie aurait-elle son influence ? Certains chercheraient à être plus compris, d’autres à se sentir appréciés, d’autres encore à être inspirés etc. Le leurre, c’est qu’une personne sache nous aimer sans forcément éprouver réellement de l’amour envers nous. Ne nous y trompons pas, une telle relation peut être très confortable.

À l’inverse, il y a bien ceux qui sont réellement épris de nous sans être capables de nous procurer cette sensation d’être aimée. Est-ce de leur faute ? Parfois oui, il ne suffit pas d’aimer, il faut être à l’affût des espérances de l’être aimé. Il faut pouvoir choisir de s’y plier ou de s’éloigner, par amour. Oui, c’est quelquefois faire preuve de médiocrité ou de paresse que d’aimer sans se donner les moyens de savoir aimer.

Toi, tu étais loin de toute cette inconsistance, autant dire que tu excellais dans l’art de répondre à mes désirs. L’espace d’un instant, tu m’as fait croire à la notion de prince charmant. Je voulais un allié, j’en avais un. Je rends hommage au compagnon de route que tu étais.

M’aimais-tu réellement ? Une chose est certaine : tu aimais cette image de moi que tu façonnais. À chaque fois que je m’en éloignais, tu te sentais trahi. Comment t’en blâmer ? Avec le temps, j’ai compris les malentendus qui nous entouraient.

Tes « je t’aime » se sont évidés. Ils ont gagné en absurdité. « Je t’aime quand tu es comme je veux. » « Je ne t’aime plus. » Mais mon cœur était en proie à une soif de les entendre, ces « je t’aime ». L’addiction, je suppose. Quand j’y pense, je ne t’aimais pas non plus. J’aimais ta façon de savoir m’aimer. J’étais droguée. Je les voulais tes « je t’aime ». Et je voulais devenir à nouveau l’objet de ton amour. Je me façonnais sans cesse à l’image de ton désir, en m’égarant.

Tu voulais une femme forte, je savais l’être. Tu voulais qu’elle soit parfois faible et se repose sur tes épaules, je le devenais. Tu voulais une femme engagée, j’épousais tes causes perdues. Je crois que si tu avais voulu tout le temps la même femme, on serait encore à roucouler sur une plage ou dans un chalet. Il fallait intarissablement être une autre. Il fallait tantôt être une femme qui me ressemblait et, tantôt, celle, qu’avec toute la bonne volonté du monde, je ne pouvais être. Être ce que tu voulais quand tu voulais m’épuisait. Le comble, c’était cette sensation de prostituer mon âme pour de l’amour.

D’une certaine façon, j’avais réalisé depuis fort longtemps le goût fade de tes « je t’aime ». Ils avaient perdu en sincérité. Qu’importe, je la voulais, cette dose d’amour qui aliène. J’avais peur de perdre ton adoration. J’avais peur que personne ne sache m’aimer autant que toi. Je remercie, à présent, cette broutille d’avoir eu raison de notre relation. J’ai trouvé quelqu’un qui sait m’aimer mieux que toi, je me suis trouvée.

À l’origine d’Effeuillage

MM

02Nov/16

Novembre, un moi(s) sans tabac ?

Novembre sera un mois sans fumer. Enfin, pour ceux d’entre vous qui le souhaitent. Vous aurez alors à votre disposition un kit, pour le moins symbolique, offert par votre pharmacien pour réussir ce pari. Bien plus qu’un kit (brochure de préparation, agenda de 30 jours…), sachez qu’il vous faudra une volonté d’enfer pour venir à bout de votre addiction à la cigarette.

Cendriers débordant de mégots
tant de mégots se sont accumulés.

En effet, vous aurez besoin de cette force intérieure pour prouver à votre cigarette que c’est vous qui la teniez, pas l’inverse. Ce ne sera pas une sinécure. On sait que l’arrêt de la cigarette, selon les gens, entraîne bien d’autres défis à relever comme, entre autres, la maîtrise du stress. Soyez également attentif aux changements de votre organisme et, pourquoi pas, profitez de ce défi pour également mieux manger, pratiquer une activité sportive, prendre soin de vous. Bref, toute une nouvelle hygiène de vie au programme !

L’envie de reprendre sera présente à tout moment. C’est en cela peut-être que l’idée d’oser un challenge collectif contribuera à vous motiver. Bien avant la France, ce type d’initiative collective pour arrêter le tabac a été pris, non sans un certain succès, en Grande-Bretagne depuis 2012, sous le nom de « Stoptober ». En France, ce moi(s) sans tabac est plutôt une première, organisée par le ministère de la santé. Au bout de trente jours, l’envie de recommencer serait réduite, d’où l’intérêt de l’opération.

Un mégot écrasé sur la grande ligne droite d'une route
L’arrêt de la cigarette vous ouvre une grande et longue voie

Sur un autre front, la réglementation de la vente de cigarettes a évolué cette année avec la mise en place du paquet de cigarettes neutre. Depuis le mois de Mai 2016, les producteurs ne doivent plus fabriquer des cigarettes avec leur Logo à destination de la France. Les deux-tiers de l’emballage doivent représenter un message sur les méfaits de la cigarette. Si les anciens paquets ont encore le droit de figurer avec les nouveaux chez les buralistes, il n’en sera plus question dès le 1er janvier 2017.

Encore une fois, toutes ces tentatives de dissuader le client n’ont réellement d’effets que s’il nourrit lui-même l’envie de cesser le tabac. Bon courage donc à tous ceux qui voudront arrêter.

Akimi

21Oct/16

Ces petites décoctions sacrées

Voici la période de l’année où on retrouve la joie de déguster des tisanes et décoctions. Si l’on peut boire certaines pour le simple plaisir qu’elles procurent, ayons le réflexe d’utiliser quelques unes comme atouts ou suppléments pour notre santé et notre bien-être. Précisons que ces boissons ne se substituent pas aux bons soins de nos médecins.

Rhumes et grippes

C’est aussi la saison des grippes et des rhumes qui commence. Il ne faut pas badiner avec ces maux. Il est important de consulter un médecin pour qu’il livre un vrai diagnostic et prescrive des soins adaptés. En parallèle, certaines tisanes peuvent vous soulager.

Ne pas hésiter à demander à votre médecin si elles sont compatibles avec les soins prescrits.

Tisane de feuilles de framboisier

Elle n’est pas seulement conseillée pour les débuts de grippes.

Infusion de thym

Renverser environ 50 grammes de thym dans un litre d’eau bouillie et laisser infuser pendant 10 minutes. Prendre trois fois par jour entre les repas.

Décoction d’oignon

3 ou 4 oignons bouillis dans un demi-litre d’eau pendant 10 minutes. Ensuite, il faut filtrer et ajouter quelques cuillerées de miel. Boire au moins trois fois par jour.

Pas trop fan de cette décoction, je lui préfère carrément une soupe à l’oignon avec des épices comme le gingembre et l’ail : ça marche aussi !

Infusion de feuilles d’eucalyptus

Une poignée de feuilles d’eucalyptus dans un litre d’eau. Boire trois tasses par jour, 30 minutes au moins après les repas.

Diarrhée légère

Boire selon son envie de la bouillie de riz blanc ou alors de l’eau de riz blanc obtenue en faisant bouillir du riz dans de l’eau.

Foie engorgé

Passer du radis noir au mixeur. Prendre un verre de jus de radis noir à jeun le matin.

Purifier les reins

Infusion de persil

Est-il utile de préciser que si on a des problèmes aux reins, il vaut mieux vous adresser tout de suite à votre médecin traitant ? Mais quand vous n’êtes pas souffrant, rien ne nous empêche de consacrer un jour par semaine ou par mois, à nettoyer ses organes importants. Pour cela, l’infusion de persil est recommandé.

Laver et couper un bouquet de persil. Laisser bouillir avec de l’eau pendant 10 minutes puis laisser refroidir. Laisser refroidir, filtrer et mettre au frais.

Prendre trois fois par jour, de préférence avant les repas.

Envie fréquente d’uriner

Boire deux fois par jour du jus de gingembre sucré.

Aigreurs d’estomac

Infusion de basilic

Infuser 30 grammes de basilic dans un litre d’eau bouillante pendant 10 minutes. Boire deux à trois tasses par jour entre les repas.

Infusion de menthe

Infuser 50 grammes de menthe dans un litre d’eau bouillante. Prendre deux fois par jour après les repas.

Ballonnements

Infusion de fenouil

Mettre 40 grammes de fenouil dans un litre d’eau bouillante. Prendre une tasse après chaque repas.

Rétention d’eau

Infusion de chiendent

Laisser bouillir 50 g de racine de chiendent dans un litre d’eau pendant 10 minutes. Filtrer et boire une demi-verre matin et après-midi pendant quelques jours. Ne pas en consommer de manière prolongée.

Infusion de persil

À préparer comme décrit plus haut (purifier les reins)

Thé vert

Choisir un bon thé vert. Il faut néanmoins le consommer modérément puisqu’il est un capteur de fer.

People photograph designed by Javi_indy – Freepik.com
<